top of page

La chronique littéraire de Frédéric Thiriez : "La fille d'encre et de lumière", de Claudie O. Wetterwald

Parue sur le site Le Nouvel Économiste


Thriller

Une jeune femme enquête sur la disparition de sa sœur jumelle et met à jour de sombres secrets de famille

  


 

En toute subjectivité, par Frédéric Thiriez



 


Éditions du Gros Caillou, 2023

 



“À cinq ans, lorsqu’Anna et moi nous tressions nos cheveux ensemble, nous étions invincibles. Parce que j’étais elle et qu’elle était moi. Comme les deux parties d’un tout, comme les deux faces d’un être unique. Nous étions identiques. Nous étions notre propre biosphère.”

 

Mais la vie va séparer les jumelles inséparables, Anna et Alise – “Analyse”, comme s’amusait à les appeler leur père. Celui-ci disparut lorsque les filles avaient onze ans, au cours d’une partie de pêche. On ne retrouva jamais son corps, seulement une lettre d’excuses. La mère était alors enceinte d’un petit garçon. Désemparée, celle-ci fit le choix cruel d’envoyer Alise chez sa sœur qui vivait en Angleterre. La séparation devait être temporaire, mais jamais Alise n’eut de nouvelles de sa mère, ni de sa jumelle.

 

Deux destins et deux disparitions

Elle ne pardonnera jamais cet abandon, taraudée par cette question :

pourquoi moi et pas Anna ? Alors, inévitablement, l’adolescente enchaîne les “conneries” : fugues, drogue, prostitution, tentative de suicide… C’est à l’âge adulte, après s’être tranché les veines en vain, qu’elle finit par trouver son équilibre et commence sa “deuxième vie”, ponctuée par son nouveau métier de tatoueuse et son amour pour sa compagne Mia. Elle a fait une croix sur sa famille.

 

À l’opposé, sa jumelle Anna, la fille “parfaite”, semble épanouie dans son métier de photographe et son mariage avec le beau Sören, le gendre idéal qui lui a donné deux beaux enfants. En apparence du moins car, un beau matin, après avoir prétendu partir faire des courses, elle disparaît purement et simplement. Fuite ou enlèvement ? La police classe rapidement l’affaire, constatant qu’elle était partie avec une valise et que sa voiture avait été retrouvée près d’une gare. Mais comment a-t-elle pu abandonner ses enfants, ses “trésors” ? Rebondissement deux ans et demi plus tard : ce sont les deux enfants de 8 et 5 ans qui disparaissent. La police est sur les nerfs, le beau Sören aux abois.

 

Double enquête

La mère des jumelles, qui a localisé Alise à Londres, lui apprend la triste nouvelle. Alise, surmontant son ressentiment, rejoint la maison familiale en Normandie. Elle veut aider, elle veut surtout retrouver sa sœur. Commence alors une double enquête, celle de la police, laborieuse, et celle, officieuse, menée par Alise avec l’aide d’un inspecteur en congé sabbatique. Anna a-t-elle fui son mari avec un autre ? A-t-elle été enlevée ? S’est-elle suicidée ? Pourquoi les enfants ont-ils disparu plus de deux ans après ? Le père des jumelles s’est-il vraiment suicidé ? Avait-il quelque chose à se reprocher ? Sören est-il le mari idéal que l’on pense ? Quel rôle a joué la mère dans cette histoire ?

 

L’autrice plonge dans les secrets de famille les plus noirs et entretient le suspense jusqu’au bout, de surprises en rebondissements, jouant avec les nerfs du lecteur jusqu’à un dénouement hallucinant. Le thème de la gémellité et les relations entre mère et fille sont traités avec une grande sensibilité. 500 pages que l’on dévore avec avidité, angoisse et… volupté. Un premier roman très prometteur !



Comments


bottom of page